Sandrine Devas

Née en France d’une mère guadeloupéenne et d’un père indien de Pondichéry, Sandrine Devas a traversé une enfance marquée par le divorce de ses parents.A partir de cela, un placement en famille d’accueil a été le début d’une succession de déceptions et de malheurs (Attouchements sexuels, usage de drogues et d’alcool, placement en foyer de jeunes filles…) qui ont impacté sa vie de manière considérable.

Sa lutte pour s’affirmer personnellement et socialement devient alors une réalité quotidienne.

En dépit de ce parcours, elle intègre un poste au sein de l’éducation nationale pendant 8 ans, quand elle décide de reprendre ses études dans le domaine de l’éducation spécialisée. Elle intègre une école supérieure des métiers du social, où elle obtient son Diplôme D’État d’Éducatrice Spécialisée.

Durant ces années de formation elle découvre le travail dans le milieu du handicap ainsi que l’hébergement d’urgence auprès d’un public de SDF.

Une fois diplômée elle expérimente le métier, au sein d’une Maison d’Enfants à Caractère Social, et s’occupe durant une dizaine d’années, d’enfants placés par « l’Aide Sociale à l’enfance », ce qui la conforte dans son intérêt pour l’œuvre Sociale sous tous ses aspects.

Le CRC – ASH Actions Sociales et Humanitaires, lui donne, en parallèle, l’opportunité de s’occuper bénévolement d’un public « d’adultes en errance », en participant à la préparation et la distribution de repas chaque semaine à la Gare du Nord.

Passionnée de chant, elle intègre dès l’âge de 20 ans une chorale de gospel qui la conduit par la suite à devenir choriste au sein de la chorale Internationale Total Praise dont elle fait partie jusqu’à ce jour.

Elle nous raconte ses expériences d’enfant, d’adolescente et de jeune femme brisée puis restaurée par la foi en Jésus-Christ dans son premier livre autobiographique : « Le Pouvoir d’Espérer … l’Impossible ».

© 2018 Seed Publications.